Les Lanciers Index du Forum

Les Lanciers


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

"Amirauté" aux Semaines de l'hexagone

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Lanciers Index du Forum -> Périodes et règles jouées -> Guerres navales & aériennes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
B1bis


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2007
Messages: 1 186
Localisation: Nantes
Masculin

MessagePosté le: Mar 7 Aoû - 13:11 (2018)    Sujet du message: "Amirauté" aux Semaines de l'hexagone Répondre en citant

Compte-rendu de partie rédigé par Benoit Marconet
organisateur et arbitre.
Co-scénariste avec Casus Frankie,

Timor FTL - mai 1944
Déroulé des opérations

Phase de déplacements et de recherche sur carte
Australie :
- Vincent D. : aviation de reconnaissance à terre.
- Ronan : convoi et escorte

Japon :
- B1Bis : aviation de reconnaissance à terre
- Max : flotte de bombardement.

Phase de combat tactique
Australie :
- Vincent D. : les destroyers
- Ronan : les croiseurs
Japon :
- B1Bis : les cuirassés
- Max : le croiseur léger et les destroyers

Phase de déplacement et de recherche sur carte

21 mai 1944

Les joueurs planifient leurs missions et les ordres de reconnaissance de routine.

Pour les Australiens :
- reconnaissances aériennes de 3 Catalina de Dili à partir de 06h00.
- préparation au départ du convoi et son escorte, prévu à 09h30. Arrivée programmée à Darwin en Australie le 23 mai à 03h30.

Pour les Japonais :
- la flotte de bombardement se dirige au sud vers son objectif, base aérienne de Dili.
- reconnaissances aériennes de 2 Mavis de Manado en direction de Timor. Retour prévu sur la base d'Ambon.

07h30
Coup de chance pour le camp australien, un Catalina repère la flotte de bombardement.
La reconnaissance se fait en utilisant les figurines pour illustrer la difficulté de reconnaître des navires à grande distance. Le résultat est un message mentionnant 10 navires (6 type destroyers, 2 type croiseur, 1 type cuirassé, 1 type croiseur de bataille) à 475 km au nord de Dili, cap sud. Ce n'est pas tout à fait exact, mais pas très différent de la réalité : 2 cuirassés, 1 croiseur léger et 6 destroyers.

Pour les Australiens :
Pour l'instant, le commandant du convoi garde sa mission première de rejoindre Darwin selon son ordre de mission. Il propose au QG de Dili d'effectuer une attaque aérienne avec ses avions torpilleurs quand le PAE Empress sera en haute mer, c'est-à-dire à 11h00. Il demande à ce qu'on lui fournisse une protection de chasseur pour ce raid car il garde les siens pour la protection de son convoi.
Le responsable à terre suppose que l'objectif japonais est d'attaquer Dili, et non le convoi. Donc pas de raison de modifier les ordres le concernant. Par contre, il fait une demande auprès de l'État-major pour utiliser les navires rapides de l'escorte du convoi contre la force japonaise en approche. Il déroute l'un des Catalina en mission de surveillance anti sous-marine pour retrouver et suivre la flotte ennemie, et attend plus d'information avant de donner son feu vert à l'attaque aérienne.

Pour les Japonais :
Le commandant de la flotte de bombardement signale le survol par un hydravion de reconnaissance ennemi, et informe qu'il maintient la mission.

08h30
Un Catalina en mission de surveillance ASM, actuellement à environ 50 km au NW de Dili, part vers le nord pour retrouver la flotte japonaise.

09h30
Le convoi australien, comme prévu, quitte le port de Dili et se dirige vers l'est pour contourner l'île de Timor.

10h20
Le quatrième Catalina arrive droit sur la flotte japonaise qui fait route vers le sud.

11h00
L'État-major donne son accord pour le déroutement des navires rapides de l'escorte du convoi en vue d'une mission d'interception de l'ennemi.
Le PAE Empress envoie 8 Albacore et 8 Avenger équipés de torpille.

11h30
Rendez-vous des avions torpilleurs avec une protection de chasseurs P40 devant l'aérodrome de Dili et cap au nord.

13h00
Identification de la flotte adverse et attaque.
Les Avenger attaquent le Yamashiro par l'ouest, et les Albacore le Hyuga par l'est.
La D.C.A. détruit 3 Avenger et 4 Albacore.
Un Albacore met une torpille au but sur le Hyuga : vitesse maximum réduite de 25 à 22 nœuds.

15h15 à 15h45
Retour des avions sur le PAE Empress.

16h00
Les croiseurs et les destroyers se séparent du convoi et se dirigent vers l'ouest puis au nord-ouest pour tenter d'intercepter la flotte ennemie. Le commandant du convoi craint toujours qu'après avoir attaqué Dili, les Japonais ne cherchent à poursuivre le combat en s'en prenant à son convoi. Seule solution, tenter de les ralentir, et tant qu'à faire, autant que cela soit avant que Dili ne se fasse bombardé.
En parallèle, le joueur basé à Dili a une interprétation plus exacte de l'objectif japonais : bombardement de Dili uniquement. Mais une interprétation erronée des messages lui fait penser que la flotte australienne s'est séparée beaucoup plus tôt du convoi (dès le départ de Dili). De même, il a des doutes sur la composition exacte de la flotte japonaise (cuirassé ? croiseur de bataille ? 2 ou 3 ?).
Quelques messages permettent rapidement de clarifier la situation et d'établir une manœuvre d'interception.
La base de Dili est mise en alerte. Les bombardiers qui le peuvent se préparent à évacuer si nécessaire.
Une escadrille de chasseur P40 se porte au devant de la flotte japonaise pour nettoyer le ciel d'éventuels avions de reconnaissance adverses.

19h50
La flotte australienne a un contact radar avec la flotte japonaise.


20h00 : début de la phase tactique (réalisée sur le terrain de sport, avec les figurines)

La flotte japonaise fait route plein sud à 20 nœuds, en ligne de file, Yubari en tête puis Yamashiro et Hyuga, avec les 6 destroyers à l'avant et sur les flancs.
Pendant ce temps, la flotte australienne les suit au radar et se positionne de manière optimum : 4 destroyers de part et d'autre de l'axe de progression japonais, avec les croiseurs sur l'axe mais en retrait. Elle attend que les Japonais entrent dans le piège.

20h40
Les Australiens ont fini de se positionner.

20h45
La distance entre chaque groupe de destroyers australiens et les navires de tête japonais s'abaisse à 8 km, limite de visibilité.
Simultanément, le CA Canberra ouvre le feu sur le CU Hyuga à 12 km, les CL ouvrent le feu sur le CL Yubari à 10 km et les deux groupes de destroyers foncent pour couper la route des cuirassés japonais en les prenant en tenaille.
Le Hyuga est légèrement touché, avec un armement à 94% de son potentiel.

20h47'30"
Les japonais tentent une manœuvre pour regrouper les destroyers. Le Yubari et trois d'entre eux passent devant les cuirassés, les trois autres couvrent le flanc ouest.
Les cuirassés ouvrent le feu en partageant leur artillerie entre les deux groupes de destroyers australiens qui se rapprochent à grande vitesse. Le DD Norman est pulvérisé par les obus de 356mm du Yamashiro. Le CL Yubari vise également un destroyer, sans succès.
Le Yubari et son groupe est à bout portant avec la flottille australienne à l'est, et les torpilles sont lancées. Le DD Quadrant est touché et explose.
Le CA Canberra met au but de nouveau sur le Hyuga (armement à 91 %), et les croiseurs légers touchent le Yubari (vitesse réduite à 32 nœuds).

20h50'
Yamashiro et Hyuga continuent à avancer vers le sud. Les destroyers australiens continuent leur manœuvre extrêmement téméraire, s'approchant le plus possible des cuirassés adverse avant d'abattre vers le nord pour lancer leurs 50 torpilles dans les meilleurs conditions (à un peu plus de 1 km pour la flottille de l'est, et 3 km pour la flottille de l'ouest). Pour cette manœuvre, les Australiens ne se préoccupent guère de ce que font les destroyers ennemis, intriqués dans leurs lignes.
Le DD Warramunga est touché par l'artillerie secondaire de 140mm du Yamashiro (vitesse réduite à 25 nœuds, armement à 50 %). Les DD Napier et Quality sont également frappés par les obus des destroyers japonais (vitesse réduite à 27 nœuds et armement à 48 % pour le premier, vitesse à 20 nœuds et armement à 96 % pour l'autre). De manière réciproque, les DD Maikaze et Hayashiro reçoivent leur part d'obus de 120mm (vitesse de 29 nœuds et armement à 71 % pour l'un, vitesse réduite à 26 nœuds pour l'autre).
Le CU Hyuga continue à recevoir des obus de 203mm de la part du Canberra (armement réduit à 89 %), et le CL Yubari ceux de 152mm des croiseurs légers (vitesse de 28 nœuds, armement à 76 %).
Enfin, les torpilles arrivent ! Le Yamashiro en reçoit 6, à babord et à tribord. Les dégâts sont considérables : salles des machines noyées, panne complète de l'alimentation électrique, aucune possibilité de déplacement et tout l'armement paralysé. Le Hyuga s'en tire un peu mieux : de gros dégât au niveau du système propulsif (vitesse réduite à 9 nœuds) mais l'armement reste opérationnel.
Tient ? le DD Nepal explose ? En effet, dans la confusion des mouvements des destroyers de chaque camp, un destroyer japonais était dans une position idéale pour lancer ses torpilles sur les destroyers australiens du groupe ouest… et il a saisi l'opportunité.

20h52'30"
L'affaire est bouclée. Le CU Yamashiro est abandonné, le CU Hyuga entame un mouvement vers l'est.
Néanmoins, le Yubari et les trois destroyers qui le suivent tentent de se rapprocher des croiseurs qui esquivent vers le sud-est. Il sera impossible d'obtenir une bonne position de torpillage.
En attendant, le duel d'artillerie continue encore un peu. Le CL Yubari est toujours la cible des croiseurs légers australiens (vitesse réduite à 28 nœuds et armement à 55 %), le CU Hyuga reçoit quelques autres obus de 203mm du CA Canberra (vitesse de 9 nœuds toujours, armement à 85 %) et le DD Hayashiro est de nouveau touché par des destroyers australiens (vitesse à 16 nœuds et armement à 32 %). Par ailleurs, le DD Napier est réduit en miette par l'artillerie principale du CU Hyuga, le DD Warramunga est touché par l'artillerie secondaire du même (vitesse réduite à 22 nœuds, armement détruit) et le DD Quality reçoit quelques obus de 127mm de ses homologues japonais (vitesse à 15 nœuds et armement à 71 %).

Les destroyers australiens ont payé le prix fort, mais l'attaque japonaise en direction de la base de Dili a pu être stoppée.


_________________
B1bis
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 7 Aoû - 13:11 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Lanciers Index du Forum -> Périodes et règles jouées -> Guerres navales & aériennes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com