Les Lanciers Index du Forum

Les Lanciers


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

"Amirauté" aux Semaines de l'hexagone

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Lanciers Index du Forum -> Périodes et règles jouées -> Guerres navales & aériennes
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
B1bis


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2007
Messages: 1 149
Localisation: Nantes
Masculin

MessagePosté le: Mar 7 Aoû - 12:24 (2018)    Sujet du message: "Amirauté" aux Semaines de l'hexagone Répondre en citant

Compte-rendu de partie rédigé par Benoit Marconet
organisateur et arbitre.
Co-scénariste avec Casus Frankie,

Pacifique ouest FTL - juin 1944
Déroulé des opérations

U.S.A. :
- Benoit C. : TF 58.2
- Olivier : TF 51 et aviation basée à terre
- Quentin : TF 58.3
- Vincent D.: TF 58.1.1 et TF 58.1.2

Japon :
- B1Bis : flotte de diversion
- Henri : aviation basée à terre
- Louis : flotte principale, les forces aéronavales
- Max : flotte principale

Après le départ de Henri et Max :

Xavier K. : flotte principale

Répartition des TG de la TF 58 U.S. :

TG 58.1.1 CU Iowa
PA Franklin, Lexington
PAL Independence, Belleau Wood
CL Saint Louis
CLaa Juno
DD classe Fletcher x10

TG 58.1.2 CU New Jersey
PA Bunker Hill, Essex, Enterprise
PAL Princeton
CA Baltimore
CLaa San Diego
DD classe Fletcher x10

TG 58.2 CU South Dakota, Indiana
PA Wasp, Yorktown
PAL Cowpens, Monterey, Langley
CA Boston
CLaa Oakland
DD classe Fletcher x5, classe Bristol x12

TG 58.3 CU Massachusetts, Alabama
PA Intrepid, Saratoga
PAL Cabot, Bataan, Ranger
CA Quincy
CLaa Reno
DD classe Fletcher x5, classe Laffey x10


10 juin 1944

Reconnaissances aériennes par les Mavis de Palau vers le secteur de Truk, et par les Judy de reconnaissance de Guam, Tinian, Saipan, Iwo Jima à l'est de chacune de ces bases. Idem de la part des Catalina d'Eniwetok en direction des Mariannes.

Le plan américain est précis et coordonné. Chacun sait exactement ce qu'il doit faire … au moins jusqu'au 15 juin pour le débarquement.
Les TF américaines démarrent d'Eniwetok. La TF 51 en direction des Mariannes, les TG 58.1.1 et TG 58.1.2 également en direction des Mariannes, la TG 58.2 au nord des Mariannes pour se positionner en vue de l'attaque aérienne sur Iwo Jima, la TG 58.3 au sud des Mariannes pour se positionner en vue de l'attaque aérienne sur Yap.
La TF 58 coordonne des attaques simultanées sur les bases de Yap, Guam, Tinian, Saipan et Iwo Jima le 13 juin à 06h00 pour détruire les bases aériennes japonaises.

Les navires japonais poursuivent leur concentration dans les Philippines en vue de l'opération A-Go : une flotte de diversion servira de leurre pour les porte-avions américains, permettant à la flotte principale d'envoyer une attaque aéronavale avec un peu plus de chance de succès.

Les reconnaissances aériennes ne donnent rien.


11 juin

La dernière rotation de 15h00 à 19h00 d'un Judy de reconnaissance de Guam, passe vers 17h00 (au point le plus éloigné vers l'est de son trajet) juste sous le nez de la TG 58.3 (à moins de 50 km). Il est repéré par les radars et pourchassé par une patrouille de chasseurs Hellcat. Il réussit à s'enfuir. Le joueur japonais suppose l'arrivée par l'est d'une force de porte-avions, ce dont il s'attendait. Pas de message à ses coéquipiers pour l'instant.

12 juin

Mêmes missions de reconnaissance.
Les radars et patrouilles aériennes des flottes américaines sont largement mis à contribution :
06h45 : Judy de reconnaissance n°1 de Guam se fait descendre par une patrouille de chasseurs Hellcat.
07h30 : Judy de reconnaissance n°1 de Tinian annule la mission après avoir été poursuivi par des chasseurs Hellcat.
10h00 : Judy de reconnaissance n°2 de Guam annule la mission après avoir été poursuivi par des chasseurs Hellcat.
10h15 : Judy de reconnaissance n°2 de Tinian se fait descendre par une patrouille de chasseurs Hellcat.
10h45 : Judy de reconnaissance n°1 de Iwo Jima annule la mission après avoir été poursuivi par des chasseurs Hellcat.
12h30 : Judy de reconnaissance n°2 de Iwo Jima annule la mission après avoir été poursuivi par des chasseurs Hellcat.

Le responsable des reconnaissances conclu à la présence d'au moins deux flottes U.S., la principale face aux Mariannes et une flotte secondaire au nord-est devant Iwo Jima. Et il prévoit un débarquement sur les Mariannes pour le 13 juin au matin.

20h00 : Son message à l'état-major présente ses hypothèses et peu d'informations sur les faits qui ont conduit à celles-ci. Les autres joueurs sont un peu perplexes. De quels éléments dispose-t-il ? Une demande d'éclaircissement est transmise. La réponse est détaillée et les amiraux conviennent de la pertinence de l'analyse. Par conséquent, l'opération A-Go est lancée.

13 juin

03h00 : les premiers avions des raids américains commencent à décoller des porte-avions des différents Task Group de la TF-58.

06h00 : les flottes japonaises commencent leurs mouvements et se dirigent vers le détroit de San Bernardino. Le plan d'action prévoit de se diriger vers Iwo Jima. La flotte de diversion se séparera de la flotte principale le 15 juin à 00h00.

06h00 : les vagues d'assaut de l'aéronavale américaine surprennent les bases japonaises, simultanément sur les îles de Yap, Guam, Tinian, Saipan et Iwo Jima.

Retour des avions à partir de 9h00. Compte-rendu des chefs d'escadrille. Certains objectifs n'ont pas été "traités" complètement et quelques installations nouvelles (notamment nouvelle base aérienne en construction sur Iwo Jima) avaient échappé aux reconnaissances préalables des semaines passées.
Les trois amiraux (TG.58.1, TG.58.2 et TG.58.3) décident chacun d'envoyer un deuxième raid à la mi-journée.

15h00 : la flotte japonaise, encore rassemblée, franchi le détroit de San Bernardino.

A la tombée de la nuit, tous les avions ont appontés. Quelques uns ne sont pas rentrés ou sont en panne.
Pendant ce temps, les reconnaissances aériennes américaines n'ont rien donné.

Avions perdus ou indisponibles :
Hellcat Dauntless Helldiver Avenger
TF 58.1 Enterprise 2 2 1
Franklin 2 1 1
Lexington 3 1 2
Essex 2 2 3
Bunker Hill 1 2 1
Princeton 2 1
Belleau Wood 3
Independence 1 1
TF 58.2 Yorktown 3 1
Wasp 2 2
Cowpens 2
Langley 1
Monterey 1
TF 58.3 Intrepid 3 4 1
Saratoga 2 1 2
Cabot 1 1
Bataan 2
Ranger 2 1

18h00 : Les amiraux japonais sont confortés dans leur intention par les rapports venant des différentes bases attaquées. La flotte principale américaine devant les Mariannes, et une autre flotte plus au nord vers laquelle ils se dirigent.

Leurs reconnaissances aériennes sont réduites maintenant aux Mavis de Palau, en mission sur les Carolines jusque Truk (sans rien voir).

14 juin

Du coté américain, il n'y a pas eu de consignes bien définies pour l'après-débarquement. Chacun est un peu autonome.
Les TG 58.1.1 et TG 58.1.2 se positionnent à 50 km au nord et 50 km au sud respectivement de Saipan et Tinian, et envoie de nombreuses reconnaissances aériennes.
La TG 58.3 se positionne à 200 km à l'ouest des Mariannes, avec également des reconnaissances aériennes.
La TG 58.2, pressée d'en découdre, adopte une position plus offensive en faisant mouvement vers l'ouest et en multipliant les vols de reconnaissance.

06h00 : les cuirassés anciens de la TF 51 sont en position devant Tinian et Saipan, et ils commencent le bombardement des défenses côtières japonaises.

La flotte japonaise fait route en direction d'Iwo Jima, toujours groupée, Pas vraiment surprise par les informations de bombardements navals et aériens sur Tinian et Saipan.

Les reconnaissances aériennes américaines ne donnent aucun résultat.

15 juin

Avions américains indisponibles après les raids du 13 juin et maintenant réparés :
Hellcat Dauntless Helldiver Avenger
TF 58.1 Enterprise 1 1
Franklin 2 1
Lexington 2 1
Essex 1 1 2
Bunker Hill 1 1
Princeton 2
Belleau Wood 2
Independence 1
TF 58.2 Yorktown 1 1
Wasp 1 2
Cowpens 1
Langley
Monterey 1
TF 58.3 Intrepid 2 2
Saratoga 1 1
Cabot 1
Bataan 2
Ranger 1 1

Au cours de la nuit, la position des TG 58.1.1, TG 58.1.2 et 58.3 ne changent pas, les plans de vol de reconnaissance également. La TG 58.2 a fait route vers le sud durant la nuit et ses plans de vol de reconnaissance couvrent 360° !

00h00 : la flotte de diversion japonaise se sépare de la flotte principale et prend une route plus vers l'est, en direction du nord des Mariannes.

06h00 : les avions de reconnaissance décollent des porte-avions américains. Les Pete du Hyuga sont catapultés.

08h30 : un Helldiver du Yorktown repère la flotte de diversion japonaise, à environ 700 km à l'ouest de la TG 58.2. Le message donne : 2 PA, 2 PA plus léger ? 1 CU, 1 croiseur, 5 ou 6 DD.
Un raid aérien est immédiatement décidé et mis en œuvre.
Le Helldiver est repéré, mais parvient à échapper à la chasse japonaise en raison des mauvaises conditions météorologiques (le plafond nuageux est bas et la pluie menace). Aléa de la guerre : en devant interrompre sa mission, cet avion ne pourra pas découvrir la flotte principale japonaise qui était également sur son parcours programmé.

09h00 : le Pete en mission vers l'ENE et un autre Helldiver s'aperçoivent.
09h15 : la flotte de diversion signale par message la présence d'avions de reconnaissance, dont un en vue de sa flotte. La flotte principale décide de lancer immédiatement des reconnaissances ciblées là où pourrait être l'adversaire, ainsi que quelques chasseurs pour retrouver la position exacte de la flotte de diversion et surveiller ce qui s'y passe. Les bombardiers commencent à être armés dans les hangars. Dès que les avions de reconnaissance sont partis, les avions pour un raid éventuel seront placés sur les ponts, prêts au décollage.

09h30 : les premiers avions du raid américain décollent.

10h20 : les chasseurs japonais de la flotte principale identifient la flotte de diversion.

11h30 (plus ou moins) : deux des avions de reconnaissance japonais de la flotte principale (les missions les plus à l'est) sont détectés par les radars et abattus par la protection de chasseurs de la TG 58.2.
La flotte principale passe en alerte maximale et accélère à la vitesse de combat.

12h00 : la première escadrille (de Hellcat) arrive sur le point cible fixé par le plan de vol. Et c'est exactement la position de la flotte de diversion japonaise !


ordre d'arrivée nombre perte par la chasse cible perte DCA coups au but
Hellcat (Cowpens) 21 2
Hellcat (Langley) 22 3
Dauntless (Yorktown) 4 1 Kaiyo 3 rien
Hellcat (Wasp) 9 1
Hellcat (Monterey) 21 2
Helldiver (Wasp) 19 Shinyo 4 4 bb 907kg
Helldiver (Yorktown) 22 Hyuga 1 9 bb 907kg
Avenger (Cowpens) 9 perdus en route dans un grain !
Avenger (Langley) 8 perdus en route dans un grain !
Avenger (Monterey) 8 Unyo 3 1 T 262kg
Avenger (Wasp) 16 Chuyo 3 rien
Avenger (Yorktown) 16 Shinyo 1 8 T 262kg

85 bombardiers escortés de 73 chasseurs.
Les 21 Zero en protection ont tous été abattus.

Le Shinyo a été endommagé une première fois par les bombes en piqué, avec notamment une vitesse réduite à 8 nœuds. Il devient une cible facile pour les avions torpilleurs du Yorktown, et il est coulé.
Le Hyuga a son armement réduit à 53 % et sa vitesse à 7 nœuds (pour le moment).
Le Unyo a pris une torpille, qui a provoqué une panne générale de son appareil propulseur. Pour l'instant le navire est à vitesse 0.

L'attaque américaine sur la flotte de diversion
Les bombardiers en piqué Helldiver, à haute altitude, plongent sur le cuirassé Hyuga et le porte-avions d'escorte Shinyo. 36 bombes sont larguées, et 13 iront au but sur ces deux navires. Les bombardiers torpilleurs Avenger arrivent sur leurs cibles au raz des flots. Pendant ce temps, les chasseurs Hellcat et Zero règlent leurs affaires.

A gauche, le Hyuga et le Shinyo sous les bombes. Le porte-avion d'escorte Unyo, à droite, prend une torpille qui va le laisser immobilisé. De la droite, une vague de bombardiers torpilleurs Avenger va achever le Shinyo.

13h00 : l'attaque aérienne est terminée. La flotte de diversion envoie un message faisant l'état de la situation, avec deux navires paralysés (Unyo et Hyuga), qu'il va laisser en arrière avec les destroyers Michishio et Oshio. Le reste de la flotte continue sur le même cap. Pendant ce temps, les chasseurs de la flotte principale commencent à donner quelques informations sur le trajet de retour des avions américains.
Le feu vert est donné pour le départ du raid japonais de contre-attaque, en attendant plus d'information de la part des observateurs.

13h30 : les premiers avions décollent des porte-avions (fin du décollage à 14h00).

15h30 : les premiers avions américains ont commencé à apponter depuis quelques minutes. Les rapports sont sur le bureau de l'amiral et un compte-rendu est envoyé au commandant de la TF 58 (à bord de la TG 58.1).
Alerte générale : les radars détectent une approche de plusieurs groupes aériens en provenance de l'ouest. Les chasseurs de protection partent pour une interception. Aucune autre mesure ne peut être prise car les porte-avions sont en train de récupérer leurs avions, certains à cours de carburant.

La flotte américaine TG 58.2

16h00 : début de l'attaque japonaise sur la TG 58.2
ordre d'arrivée nombre perte par la chasse cible perte DCA coups au but
Zero (Nisshin) 10 4
Zero + Jill (Zuiho) 15 + 4 1 + 0 Langley 2
Judy (Hiryu) 18 2 Yorktown 2 2 bb 500kg
Zero + Judy (Kurama) 10 + 15 Monterey 5 4 bb 500kg
Kate (Nisshin) 12 4 Wasp 5 1 T 240kg
Zero + Judy (Taiho) 22 + 19 2 + 0 Cowpens 3 6 bb 500kg
Judy (Shokaku) 24 perdus en route dans un grain !
Jill (Hiryu) 20 Langley 4 3 T 240kg
Val (Kurama) 4 perdu par erreur de navigation !
Jill (Shokaku) 19 perdu en route dans un grain !
Jill (Kurama) 13 Boston 4 2 T 240kg
Kate (Zuhio) 11 perdu par erreur de navigation
Jill (Taiho) 18 Langley 2 8 T 240kg

119 bombardiers escortés de 57 chasseurs.
15 des 20 Hellcat en protection sont abattus au cours des combats aériens.

Le Yorktown a son armement réduit à 28 %. Le pont est pour l'instant inutilisable.
Le Monterey est très sérieusement touché. La passerelle de commandement est détruite, la vitesse est réduite à 28 nœuds et l'armement est réduit à 4 % ! Pendant un certain temps tout le monde pense (Japonais et Américains) que le navire est coulé.
Une bombe sur le Cowpens détruise la passerelle de commandement. Les autres mettent à mal le pont d'envol, inutilisable pour quelques heures (armement réduit à 41 %).
Le Wasp a sa vitesse réduite à 24 nœuds pour l'instant.
La première attaque sur le Langley le rende inutilisable : les torpilles ont détruit le système de propulsion, tous les systèmes sont en panne. Momentanément, l'armement est hors service et la vitesse est nulle.
Le Boston subit également une attaque qui rend son armement inutilisable et sa vitesse réduite à 12 nœuds.
Enfin, le Langley est la cible facile d'une dernière vague d'avions torpilleurs qui l'envoient au fond de l'eau.

Grâce aux radars, l'attaque a pu être anticipée et les appareils déjà posés sont descendus dans les hangars. Les appontages ont été interrompus et les avions encore en l'air ont pu attendre la fin de l'attaque pour les reprendre. Mais quelques Hellcat (5 d'entre eux), à cours de carburant, n'ont pu éviter un amerrissage.

Les navires de la TG 58.2 s'éloignent les uns des autres pour mieux manœuvrer et tenter d'éviter les attaques aériennes japonaises. Au premier plan, attaques à la torpille, et juste derrière, le porte-avions Yorktown est sous le feu de bombardiers en piqué.

Les bombardiers en piqué Judy visent les porte-avions légers Monterey (à gauche) et Cowpens. Le Monterey sera même considéré comme perdu pendant un moment. A l'arrière plan, le porte-avions Wasp tente d'éviter une attaque à la torpille (une seule touche au but).

Les 11 Kate du Zuhio, égaré suite à une erreur de navigation, ne pourront pas retrouver leur porte-avion avant d'être à cours de carburant. Ils sont perdus en mer.
Le retour des avions, heureusement plus court que l'aller par le mouvement vers l'est de la flotte, est assez tardif, notamment pour les Val du Kurama (en plus ils se sont perdus) et les Jill du Taiho. Les appontages se prolongent au-delà de 18h00. 2 Val et 3 Jill ratent leurs appontages.

17h30 : l'état-major, à bord de la TG 58.1, a reçu le deuxième compte-rendu de la TG 58 à propos de l'attaque japonaise et des pertes subies. Le silence radio n'est plus de mise et des ordres de mission sont expédiés aux TG 58.2 et TG 58.3.

17h45 : début des appontages des avions japonais.

18h00 : La TG 58.3 signale que vu sa position elle ne peut réaliser le mouvement demandé. En fait la TG 58.1 ignorait que la TG 58.3 n'était plus dans le secteur sud-ouest des Mariannes mais était juste devant elle, à l'ouest des Mariannes.

18h15 : De nouveaux ordres sont envoyés pour tenir compte de la position réelle des flottes.

19h00 : L'état-major japonais envoie un message à la flotte principale signalant deux positions d'émissions radio inhabituelles. Cela correspond à la TG 58.2 et à la TG 58.3 car les émissions radio de la TG 58.1, très proche de Saipan et Tinian, sont noyées dans celles de la TF 51 et des unités à terre.

A la nuit, le cuirassé Hyuga a récupéré une vitesse de 13 nœuds, et le porte-avion d'escorte Unyo une vitesse de 7 nœuds. D'autre part, l'une des deux tourelles de 356mm du cuirassé a pu être remise en service.
De leur coté (les Américains sont très efficaces !) le Wasp a déjà récupéré une vitesse de 27 nœuds, et le Boston une vitesse de 19 nœuds.Les ponts d'envol du Yorktown et du Cowpens seront rafistolés du mieux possible, et les opérations de décollage et appontage seront possibles à partir du 16 juin. Mais néanmoins un des ascenseurs du Yorktown est définitivement détruit. Par contre, rien à faire pour le Monterey, les dégâts sont trop importants et il reste inutilisable. Finalement, la tourelle n° 2 de 203mm du Boston est de nouveau opérationnelle.


16 juin

Pendant la nuit, la flotte de diversion japonaise continue sur le même cap, en direction des Mariannes, avec les éclopés qui suivent derrière comme ils peuvent. La flotte principale cherche à s'éloigner de la zone dangereuse en mettant cap au nord. Aucune envie de subir un raid américain à l'aube !
Les flottes américaines organisent un ratissage coordonné à l'ouest des Mariannes en direction des Philippines. Pour cela la TG 58.2 se positionne légèrement plus au nord avant de mettre le cap à l'ouest. La TG 58.3, vu sa position, inverse son placement avec la TG 58.1 et se situe entre la TG 58.2 et la TG 58.1.1. La TG 58.1.2 étant maintenant la plus au sud.

02h00 : Deux Mavis de Palau décollent pour leur rotation de la journée, en direction du nord.

05h00 : les Judy de reconnaissance de la flotte principale japonaise décollent pour reconnaître vers le sud.

05h00 pour la TG 58.2, 06h00 pour les autres : Les avions de reconnaissance américains décollent des différentes TG de la TF 58. En direction … d'un peu partout, mais surtout vers l'ouest.

06h00 : Le message de la veille, émis par la flotte de diversion japonaise après le raid américain, a été intercepté et décrypté. Une transcription arrive à la TG 58.1. Les Américains ont la confirmation que l'attaque subie par la TG 58.2 venait d'une autre flotte que celle qu'elle avait elle-même bombardée.

06h20 : Un Judy de reconnaissance de la flotte principale japonaise repère la TG 58.3.

06h30 : La flotte principale japonaise décide de préparer un raid aérien. La flotte américaine repérée se dirige vers la position supposée de la flotte de diversion, et il est probable que celle-ci se fasse de nouveau attaquer. Les avions seront prêts à partir de 07h40. Dès que la flotte de diversion informera d'une attaque en cours, le raid partira sur la flotte adverse pour rééditer la situation d'hier (une attaque sur une flotte vulnérable en train de récupérer ses propres avions). La flotte maintient sa position à partir de 07h20 pour ne pas trop s'éloigner de la cible.

06h50 : Un Helldiver de la TG 58.2 repère la flotte de diversion japonaise.

06h50 : Un Judy de reconnaissance de la flotte principale japonaise est intercepté par la chasse de la TG 58.1.1 et il est abattu.

07h00 : Un avion de la TG 58.3 repère la flotte de diversion japonaise.

07h10 : Un Helldiver de la TG 58.2 repère les attardés de la flotte de diversion. L'appareil peut rester à vue car il n'y a pas de protection aérienne de chasseurs Zero.

07h15 : Un Avenger de la TG 58.1.1 repère la flotte de diversion japonaise.

07h15 : la TG 58.3 décide de lancer un raid sur la flotte de diversion japonaise. Elle ne mobilise pas tous ses appareils, et garde des "réserves". Les appareils sont prêts sur les ponts d'envol à 08h20. Prévision d'arrivée sur l'objectif à 09h00 (les deux flottes sont très proches et leurs courses respectives les font se rapprocher encore plus).

07h15 : La TG 58.2 décide de lancer un raid sur les éclopés de la flotte de diversion, préférant jouer la sécurité compte tenu des pertes déjà subies. Les derniers appareils s'envolent à 08h15, et l'objectif devrait être atteint à 10h30.
De plus, l'amiral envoie un long message à la TG 58.1 pour signaler les reconnaissances, et pour informer de la programmation du raid ci-dessus. D'autres informations sont inquiétantes : plusieurs échos radar sur des avions isolés indiquant des vols de reconnaissance en provenance soit du nord-ouest, soit du sud-ouest de la position de la TG 58.2.
L'émission est repérée par radiogoniométrie par les stations japonaises à terre.

07h30 : La TG 58.1 a bien reçu les informations de la TG 58.2. Un message d'ordre est envoyé aux TG 58.2 et TG 58.3.
Les services gonio japonais n'en demandaient pas tant !
Seule la TG 58.3 a pour l'instant respecté un silence radio.
Détail intéressant : l'avertissement de la TG 58.2 sur la possible présence de l'autre flotte japonaise au nord-ouest et au sud-ouest de sa position est devenu, dans le message de la TG 58.1, nord-ouest et nord-est !

07h40 : Un Judy de reconnaissance de la flotte principale japonaise est intercepté par la chasse de la TG 58.2 et il est abattu.

09h05 : L'état-major japonais signale l'emplacement d'une émission radio (position de la TG 58.2 à 07h15).

09h10 : La flotte principale japonaise constate qu'elle a une nouvelle cible potentielle (la TG 58.2) plus proche que la précédente (TG 58.3). La reprise du mouvement vers le nord est décidée : s'éloigner un peu de la mêlée tout en restant à distance de raid aérien.

09h10 : début du raid aérien de la TG 58.3 sur la flotte de diversion japonaise.

ordre d'arrivée nombre perte par la chasse cible perte DCA coups au but
Hellcat (Cabot) 18 4
Hellcat (Saratoga) 16 4
Helldiver (Saratoga) 16 2 Chuyo 2 3 bb de 500kg
Hellcat (Intrepid) 18 4
Helldiver (Intrepid) 18 1 Chuyo 1 4 bb de 500kg
Avenger (Saratoga) 16 Kaiyo 2 5 T de 262 kg
Avenger (Intrepid) 18 Chuyo 4 T de 262 kg

68 bombardiers escortés de 52 chasseurs.
En prévision d'une attaque pratiquement certaine, la flotte de diversion japonaise avait mis tous ses chasseurs Zero en l'air, y compris ceux du Unyo qui reste derrière avec le cuirassé Hyuga, sachant que les porte-avions d'escorte Chuyo et Unyo n'ont pas de brins d'arrêt et ne peuvent pas faire apponter leurs avions (ils servaient en fait de transport d'avions pour apporter des renforts aux bases lointaines). Les 42 Zero ont donné du fil à retordre aux avions adverses. Mais finalement seuls 11 d'entre eux survivront.

Après les bombardiers en piqué, le porte-avions d'escorte Chuyo avait tout son armement détruit et le pont inutilisable, avec une vitesse réduite à 13 nœuds. Les torpilles des Avenger l'achèvent sans coup férir.
Malgré les 5 torpilles reçues, le porte-avions d'escorte Kaiyo est encore à flot, immobilisé mais avec son pont d'envol encore opérationnel (armement réduit à 75 % seulement).

09h20 : début du raid aérien de la TG 58.1.1 sur la flotte de diversion japonaise.

ordre d'arrivée nombre perte par la chasse cible perte DCA coups au but
Hellcat (Independence) 21
Hellcat (Belleau Wood) 26
Dauntless (Lexington) 33 Kaiyo 2 28 bb de 454kg
Hellcat (Franklin) 31
Dauntless (Franklin) 30 Kaiyo attaque inutile
Avenger (Lexington) 8 Kaiyo attaque inutile
Avenger (Franklin) 9 Yubari 1 aucun

80 bombardiers escortés de 78 chasseurs.
Il n'y a pas de combat aérien car les quelques Zero survivant au raid précédent étaient à cours de munitions et étaient en train d'apponter pour se ravitailler.

Immobile, le Kaiyo est une cible rêvée pour les bombardiers en piqué Dauntless. Il est pulvérisé dès la première vague.
Finalement, la dernière vague de bombardiers torpilleur Avenger tentent une attaque sur le croiseur léger Yubari. Petit et rapide, il s'en tire sans dommage

09h25 : L'état-major japonais signale l'emplacement d'une émission radio (position de la TG 58.1.1 à 07h30).

09h30 : La flotte principale japonaise lance son raid contre la flotte repérée à l'est (la TG 58.2). Arrivée prévue sur objectif à 11h20.

09h30 : La flotte de diversion signale par radio qu'elle est attaquée par plusieurs vagues de bombardiers (en fait deux raids de deux flottes différentes) et qu'elle continue sa mission. Le message est intercepté et décrypté.

10h30 : début du raid aérien de la TG 58.2 sur les attardés de la flotte de diversion japonaise.

ordre d'arrivée nombre perte par la chasse cible perte DCA coups au but
Helldiver (Yorktown) 14 Hyuga 1 8 bb de 907kg
Helldiver (Wasp) 32 Unyo 0 25 bb de 907kg
Avenger (Wasp) 16 Unyo attaque inutile
Avenger (Yorktown) 16 Hyuga 1 10 T de 262kg

Il n'y a pas de couverture de chasseur au dessus de la flotte.

Le porte-avions d'escorte Unyo est détruit par les bombardiers torpilleurs Helldiver.
Le cuirassé Hyuga survit à peine aux Helldiver, et il est achevé par les bombardiers torpilleurs Avenger.


Fin des dernières grosses unités de la flotte de diversion japonaise.

10h50 : le raid japonais est détecté par les radars de la TG 58.2. Les Hellcat en protection interceptent la force en approche.

11h00 : début du raid aérien de la flotte principale japonaise sur la TG 58.2

ordre d'arrivée nombre perte par la chasse cible perte DCA coups au but
Zero (Nisshin + Zuiho) 28 12
Zero (Kurama) 18 10
Judy (Hiryu) 14 5 Cowpens 1 2 bb de 500kg
Judy (Kurama) 10 2 Wasp 4 1 bb de 500kg
Zero (Taiho) 20 15
Jill (Hiryu) 16 4 Monterey 2 2 T de 240kg
Judy (Shokaku) 24 3 Monterey 1 8 bb de 500kg
Jill (Kurama) 9 4 South Dakota 4
Judy (Taiho) 16 0 Cowpens 2 9 bb de 500kg
Jill (Shokaku) 19 1 Wasp 4 3 T de 240kg
Jill (Taiho) 13 2 Indiana 4 1 T de 240kg

121 bombardiers escortés de 66 chasseurs.
La protection aérienne était de 82 chasseurs Hellcat. La bataille aérienne fut acharnée, avec 44 Hellcat et 58 avions adverses abattus. En comptant la DCA, le raid japonais a perdu 80 appareils.

Le porte-avions léger Cowpens, déjà endommagé, a eu son système de direction de tir détruit, et son armement réduit à 25% après la première attaque de bombardiers en piqué Judy.
Le porte-avion Wasp a reçu une bombe qui a provoqué une réduction de sa vitesse à 20 nœuds.
Le porte-avions d'escorte Monterey, miraculé de l'attaque de la veille, n'a pas eu la moindre chance cette fois-ci, avec simultanément torpilles et bombes au but. Il coule.
Mauvaise idée de la part d'une escadrille japonaise : attaquer le cuirassé South Dakota, avec toutes ses batteries anti-aériennes.
Une nouvelle vague de bombardiers en piqué Judy sur le Cowpens provoque des dégâts importants : armement entièrement détruit, vitesse réduite à 12 nœuds.
Le Wasp est la cible d'une vague de bombardiers torpilleurs Jill, qui s'avèrent très efficaces. Il est désemparé, vitesse nulle, armement complètement inutilisable, et manque de couler.
Dernière mauvaise idée japonaise : s'attaquer au cuirassé Indiana. Néanmoins un Jill arrive à mettre une torpille au but. La vitesse du navire est réduite à 25 nœuds.

11h00 : Le message décrypté de la flotte de diversion japonaise est communiqué à la TG 58.1.1. Elle s'interroge sur le sens à donner à cette "mission" qui est maintenue … avec un croiseur léger et 4 destroyers !

13h30 : les appareils japonais sont de retour sur les porte-avions. La flotte japonaise reprend son cap au nord, sa mission accomplie … et les Mariannes sont perdues.


_________________
B1bis
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mar 7 Aoû - 12:24 (2018)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Lanciers Index du Forum -> Périodes et règles jouées -> Guerres navales & aériennes Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com