Les Lanciers Index du Forum

Les Lanciers


 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes   S’enregistrerS’enregistrer 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 

Afriboria

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Lanciers Index du Forum -> Périodes et règles jouées -> 1er Empire, Secession, Guerres coloniales
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
B1bis


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2007
Messages: 884
Localisation: Nantes
Masculin

MessagePosté le: Dim 8 Oct - 10:24 (2017)    Sujet du message: Afriboria Répondre en citant

Bonjour,

Suite à la présentation de la règle Afriboria par Jehan, j'ouvre ce post dédié à sa discussion


_________________
B1bis
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 8 Oct - 10:24 (2017)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
B1bis


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2007
Messages: 884
Localisation: Nantes
Masculin

MessagePosté le: Dim 8 Oct - 12:35 (2017)    Sujet du message: Afriboria Répondre en citant

Je vais travailer à des listes d'armées françaises

Commençant par une armée coloniale "Afrique de l'Ouest"
suivie d'une armée indigène restant à choisir


_________________
B1bis


Dernière édition par B1bis le Dim 8 Oct - 13:20 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
B1bis


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2007
Messages: 884
Localisation: Nantes
Masculin

MessagePosté le: Dim 8 Oct - 13:19 (2017)    Sujet du message: Afriboria Répondre en citant

Dahomey !

Ce sera l'armée du Dahomey


_________________
B1bis


Dernière édition par B1bis le Dim 8 Oct - 19:30 (2017); édité 1 fois
Revenir en haut
B1bis


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2007
Messages: 884
Localisation: Nantes
Masculin

MessagePosté le: Dim 8 Oct - 19:17 (2017)    Sujet du message: Afriboria Répondre en citant

Je place ici les notes nécessaires ...

Règle Afriboria

Scénario : Dahomey, 1888-1893

GÉOGRAPHIE
Limites. — Hydrographie et orographie.
L'influence politique de la France dans le golfe du Bénin se fait sentir sur toute la bande de territoire limitée : à l'est, par les colonies anglaises de Lagos et de Badagry ; à l'ouest, par les établissements allemands de Pogo, Petit-Popo et Porto-Séguro ; au nord par le Barba ou par des régions vagues.
Entre ces limites, sont compris, en allant de l'est à l'ouest : 1° Le royaume de Porto-Novo; 2° Le royaume du Dahomey; 3° Les territoires de Grand-Popo et d'Agoué.
Les seuls cours d'eau que l'on rencontre sont : L'Addo, rivière sans importance qui sépare le royaume de Porto-Novo des possessions anglaises; L'Adj ara, qui se jette dans la lagune de Porto-Novo ; L'Ouémé ou Okpara, qui traverse tout le nord du Dahomey et le limite à l'est; il constitue la seule voie commerciale et stratégique pour pénétrer dans l'intérieur du royaume ; L'Ouoo, qui prend sa source dans les environs de Haivegui, sur la route de Whydah a Abomey ; L'Aô, navigable jusqu'au village de Soni, situé à 40 kilomètres de l'embouchure de la rivière ; Le Mono ou Batonou sur lequel on peut remonter en pirogue jusqu'au barrage de Togodou, à 80 kilomètres dans l'intérieur ; Enfin, l'Akrakou, petite rivière assez large, navigable

pour les pirogues pendant quelques kilomètres seulement.L'Ouémé et l'Ouoo servent de déversoirs à un immense marais appelé Lama ou Co (1), qui ne mesure pas moins de 100 kilomètres de longueur du ,nord au sud, sur 10 de largeur de l'est à l'ouest.
Tout le long de la mer, de vastes plages sablonneuses sont séparées de la terre ferme par des lagunes généralement peu profondes pendant la saison sèche, mais qui se transforment en véritables lacs à l'époque des grandes pluies.
La plus importante de ces lagunes, le lac Denham ou Nokoué, communiquait autrefois avec la mer par un chenal de sept brasses, qui permettait aux navires négriers de venir s'approvisionner d'esclaves jusqu'au cœur des Etats dahoméens.

COLONNE PRINCIPALE

1ER GROUPE
Commandant le groupe : Commandant DRUDE.

Compagnie blanche. 1er bataillon étranger', capitaine Vernier (118 hommes).
Compagnie noire.. 12e tirailleurs sénégalais, capitaine Lemoine (121 hommes).
2e compagnie noire. 4 e tirailleurs haoussas, capitaine Ligier (121 hommes).
Artillerie. 8e batterie bis, lre section, lieutenant Lagabbe (37 hommes, 25 mulets).
Trains d'unités 29 hommes, 42 mulets, 17 voitures Lefèvre.

2e GROUPE

Compagnie blanche. 26 bataillon étranger, capitaine Brundseaux (118 hommes).
Compagnie noire.. 9e tirailleurs sénégalais, capitaine de Curzon (103 hommes).
2" compagnie noire. 11e tirailleurs sénégalais, capitaine Ditte (118 hommes).
Artillerie. 8° batterie bis, 2e section, lieutenant Viollant (36 hommes, 25 mulets).
Trains d'unités.. 29 hommes, 42 mulets, 17 voitures Lefèvre.

2e DOUBLE GROUPE Lieutenant - colonel MAUDUIT.
38 GROUPE
Commandant le groupe : Commandant DE CAUVIGNY.

Compagnie blanche. 3e compagnie du bataillon d'infanterie de marine du Sénégal, capitaine Lemoël (115 hommes).
Compagnie noire.. 4e tirailleurs sénégalais, capitaine Mynoeno (90 hommes).
2e compagnie noire. 1er tirailleurs haoussas, capitaine Dessort (104 hommes).
Artillerie. 8e batterie bis, 3e section, sous-lieutenant Lotte (37 hommes, 25 mulets).
Trains d'unités 29 hommes, 44 mulets, 20 voitures Lefèvre.

4e GROUPE
Compagnie blanche. 3e compagnie du bataillon d'Afrique capitaine Lamole (83 hommes).
Compagnie noire.. 10e tirailleurs sénégalais, capitaine Tailhade (81 hommes).
2e compagnie noire. 3° tirailleurs haoussas, capitaine Bouché (63 hommes).
Artillerie 8e batterie bis, 4e section, sous-lieutenant Gélin (36 hommes, 25 mulets).
Trains d'unités.. 27 hommes, 41 mulets, 18 voitures Lefèvre.

ÉLÉMENTS HORS GROUPES
Section du génie : Capitaine Le Divellec.
Service télégraphique : Lieutenant Lacabe.
Section de mulets de bât : Lieutenant Franceries.

COLONNES SECONDAIRES

5e GROUPE

Compagnie d'infanterie de marine du 3e régiment : capitaine Titeux (40 hommes).
lre compagnie de tirailleurs sénégalais : lieutenant Caillau (94 hommes).

6E GROUPE
Compagnie d'infanterie de marine du 4e régiment : capitaine Godeau (59 hommes).
Tirailleurs haoussas : capitaine Herold (71 hommes).

TROUPES DESTINÉES A OCCUPER LE TERRAIN GAGNÉ SUR L'ENNEMI DE FAÇON A COUVRIR LES DERRIÈRES
2e compagnie du bataillon d'Afrique : capitaine Passard (47 hommes).
lre compagnie du bataillon d'infanterie de marine du Sénégal : capitaine Noël (41 hommes).

Troupes d'étapes. — Les éléments insuffisamment aptes à faire campagne
Troupes de forteresse. — Les hommes incapables de marcher en colonne ou aux étapes, mais dont le rapatriement ne s'impose pas, sont formés en sections de forteresse destinées à garder les postes

L'approvisionnement du poste-magasin était établi sur les bases suivantes :
50 jours de vivres pour : 800 rationnaires européens, 1,200 rationnaires tirailleurs, 200 rationnaires indigènes, et 400 mulets; 300 coups par pièce et par fusil.

débarrassé en partie, à la suite d'un travail opiniâtre, des troncs d'arbres qui l'obstruaient, devint navigable aux pirogues en tout temps.

Débarquée sur les bords de cette lagune, rive droite, la compagnie a dû se créer un chemin' de montée, le coupe-coups à la main, à travers la brousse et les hautes herbes, sur un sol vierge, un pays neuf, inhabité jusqu'à ce jour par les Européens, pour atteindre le point à choisir de l'installation du camp. le choix du terrain était déterminé, les hommes ont été occupés 7 heures par jour au défrichement, à creuser des fossés, à ouvrir des chemins, à construire four, cuisines, magasins, infirmerie, atelier, puits, logements pour 100 hommes, 3 officiers, 10 sousofficiers et cela, avec les seules ressources du sol.

Pendant les 3 semaines qu'ont duré ces travaux très pénibles de première installation, la pluie n'a cessé de tomber et n'a pas peu contribué à augmenter la morbidité générale dans les conditions particulièrement défavorables où les hommes étaient condamnés à la subir. Tout d'abord campés sous la tente, ils ont ensuite été placés sous de petits hangars construits à la hâte et qui les abritaient très mal, sans châlits, sans paillasses et dans une boue épouvantable.

e choléra, qui sévissait au Sénégal, vint en effet supprimer le recrutement des conducteurs indigènes qu'on tirait de ce pays et fit différer, en raison des mesures d'isolement à prendre, l'envoi des contingents

crue soudaine le long de la route

La Lité est franchie à gué ; pour le Zou proprement dit, les voitures démontées le traversent en pirogues, les mulets à la nage, les charges sont enlevées par des porteurs.

L'émissaire Boco-na annonce que les populations de la région d'Agony, sous l'influence des féticheurs de Gba et fatiguées d'être exploitées par Behanzin, n'attendent que l'arrivée des Français pour chasser les Dahoméens et fourniront toutes les pirogues.

Le 1CI groupe (Drude) et le quartier général seront, dès lors, transportés par eau vers Agony.
Le 14, le 1er groupe prend place à bord de la flottille et le soir l'Opale et la Topaze s'arrêtent à Sagon où les hommes bivouaquent sur la rive pendant que VOlinda, l'Émeraude et le Marmet mouillent ,à hauteur d'Adégon; les hommes restent à bord, tout le pays étant inondé.
Le lendemain1 le deuxième échelon rejoint le premier et, le 16, toute la flottille arrive à hauteur de Ouémeton où l'on aperçoit un drapeau tricolore, c'est le point choisi par Boco-na pour le débarquement; les chefs ont fait tracer un sentier.
La flottille quitte alors le lit de l'Ouémé pour avancer dans une lagune jusqu'à 300 mètres de la terre

Les noirs ont une peur affreuse des eaux du lac; ils prétendent que, si un malfaiteur s'y aventurait en pirogue, il serait immédiatement englouti.

Malheureusement, la direction des opérations à terre allait subir une épreuve douloureuse, par suite d'une insolation qui, vinl frapper le colonel . L'accès pernicieux, compliqué de méningite, le mit rapidement en danger de mort. Cette nouvelle, qui se répandit comme une traînée de poudre, vint jeter la consternation dans le corps expéditionnaire.
_________________
B1bis
Revenir en haut
Alboise de Pontoise


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2007
Messages: 694
Localisation: Nantes
Masculin

MessagePosté le: Lun 9 Oct - 09:48 (2017)    Sujet du message: Afriboria Répondre en citant

Ça c'est de l'aventure. Beaux scénarios en perspective.
Okay
_________________
Dans une guerre, ce qui se passe, ce n'est jamais ce qu'on avait prévu. Alors, ce qui compte, c'est d'avoir le moral !
Général Marcel Bigeard
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
B1bis


Hors ligne

Inscrit le: 03 Juin 2007
Messages: 884
Localisation: Nantes
Masculin

MessagePosté le: Lun 9 Oct - 11:39 (2017)    Sujet du message: Afriboria Répondre en citant

Alboise de Pontoise a écrit:
Ça c'est de l'aventure. Beaux scénarios en perspective.
Okay


Bonjour Alboise,

Nous avons déjà "Congo" pour de petits effectifs
Avec "Afriboria", nous pouvons exploiter toutes les finesses possibles en terme d'OBs

Nous pouvons remarquer que la règle est simple
Certes mais il est possible de faire des apports par le biais des conditions du scénario

J'ajoute que nous sommes tous expérimentés et, partant, délivrés d'une course à la sophistication en matière de règles
D'autant que nous disposons déjà, par ailleurs, de corpus de règles plus "trapues"

________

Je vais m'en tenir pour l'instant à l'Afrique de l'Ouest qui va nous permettre de découvrir nos belles troupes coloniales ainsi que celles de nos rivaux Britanniques et Allemands
Et comptons sur les royaumes locaux pour nous offrir des adversaires dignes d'intérêt


_________________
B1bis
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 21:09 (2017)    Sujet du message: Afriboria

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Les Lanciers Index du Forum -> Périodes et règles jouées -> 1er Empire, Secession, Guerres coloniales Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com